Toutes Peines Confondues, l’album de Sylvie Vartan sorti en 2009 et auquel Carla Bruni-Sarkozy a participé, a été un véritable échec. La faute au désamour entre les radios françaises et la première Dame de France ? C’est en tout cas ce qu’explique l’interprète de Comme Un Garçon

Seuls 20 000 exemplaires de Toutes Peines Confondues sont écoulés. On peut dire que la chanteuse a connu meilleurs succès. Selon Sylvie Vartan, ces mauvaises ventes s’expliquent par le fait que les radios aient boycotté le premier single Je chante le blues, composé par Carla Bruni-Sarkozy. La raison de cet insuccès serait donc politique. 

Publicité
Publicité
« [Je suis] déçue du parti pris des radios qui n’ont pas voulu diffuser Je chante le blues, le titre que m’avait écrit Carla Bruni-Sarkozy » confie-t-elle dans les pages de l’hebdomadaire Télé 7 Jours. Avant d’ajouter : « Je ne comprends pas cette façon de penser : à la sortie de son premier album, cette artiste était encensée par les gens de tous bords et maintenant, on la traite comme si son talent s’était évaporé en devenant la femme du Président de la République ! » 

La thèse exposée par Sylvie Vartan se vérifiera peut-être bientôt, puisque Carla Bruni-Sarkozy est en ce moment en pleine préparation de son quatrième opus, selon le Nouvel Observateur.

 

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :