« Dire que j'utilise ma fille pour faire campagne, c'est mal me connaître. C'est ignoble et cynique. Ça me dégoûte. » Carla Bruni n’y va pas par quatre chemin pour dire ce qu’elle pense de l’attitude de certains médias. A l’occasion d’une longue interview pour le magazine Elle, la Première dame s’est exprimée en toute franchise et a rappelé qu’il était hors de question pour elle d’exposer ses enfants.

« Je ne peux rien contre les photos volées, ni contre les paparazzi. Mais c'est compliqué pour les enfants. Je ne peux pas les empêcher de vivre. Il faut bien que mon fils aille à l'école, que j'emmène ma fille au parc » a-t-elle déclaré. « Pour moi, ça m'est bien égal. Mais je ne veux pas qu'on utilise mes enfants pour faire vendre des journaux… Je ne les ai jamais montrés. Je trouve ça impudique, inutile et dangereux. Je peux difficilement attaquer les médias dans ma position, ne serait-ce que par principe démocratique. Je l'ai fait seulement deux ou trois fois, quand on a montré Aurélien et ça s'est arrêté » a ajouté Carla Bruni.

Publicité
Publicité
L’ancien top a alors fait allusion aux photos de sa fille récemment publiées dans la presse belge. Un épisode qu’elle a trouvé très intrusif. « Ce jour-là, nous ne pensions pas avoir été suivis, je ne lui ai pas couvert le visage ni la tête, car il faisait chaud. J'allais chez le pédiatre et, en sortant, j'ai aperçu un photographe. J'ai mis la petite dans la voiture et je suis allée le voir. Il m'a affirmé qu'il ne publierait pas les photos, mais il y avait trois autres paparazzis... Qu'y puis-je ? » Carla Bruni avait alors publié un communiqué bien senti sur son site internet pour remettre les pendules à l’heure. « Je montre bien volontiers ma petite Giulia aux gens. Mais les médias, ce n'est pas tout à fait les Français ». Voilà qui est dit.

A lire aussiCarla Bruni : un livre révélation ?Les conquêtes de Sarkozy 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité