Carla Bruni va mal

Si l’ancienne Première dame avait pris des vacances ensoleillées au Maroc avec son mari, Nicolas Sarkozy, en mai dernier, il semblerait que le moral ne soit pas au beau fixe pour Carla Bruni. L’ancien top serait même victime d’un sérieux coup de blues. En cause, la défaite de son mari aux présidentielles, son retour difficile sur la scène musicale, un baby-blues dont elle aurait des difficultés à sortir… Bref, Carla Bruni a du mal à trouver sa place dans sa nouvelle vie.

C’est un proche de l’ancien couple présidentiel qui témoigne dans VSD : « Elle va mal depuis la naissance de Giulia, elle a fait un baby blues qui s'est transformé en présidentiel blues » confie-t-il. Carla Bruni aurait en effet du mal à digérer la défaite de son mari, et serait obsédée par ceux qu’elle tient responsables de cet échec : les journalistes. « Elle n'a plus qu'un seul sujet de conversation : ces journalistes qui ont fait perdre Nicolas » explique ce proche du couple. « Elle ne parle plus que de ça. Elle dit qu'elle n'a jamais vu des unes aussi insultantes que celles que l'on a faites sur Nicolas pendant la campagne ».

Publicité

Il est vrai que depuis quelques temps, Carla Bruni se semble pas porter la presse dans son cœur. En mars dernier, sur le plateau de l’émission C à vous, elle déclarait à Alessandra Sublet « Vous en connaissez beaucoup, vous, des journalistes pour mon mari, ou même juste neutres ? » On se souvient également que l’ancienne Première dame avait rebaptisé France Télévisions en « Gauche Télévisions » au lendemain de la passation de pouvoirs entre Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Publicité
Carla Bruni avait même écrit une chanson à leur intention, Les diseux, qui ne sera, visiblement sur les conseils de son époux, finalement pas sur son prochain album. Un album dont la sortie semble se faire attendre…

A lire aussiCarla Bruni : sa métamorphose !Carla Bruni : mais que s'est-il passé ? 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publiez votre commentaire

10 commentaires

Bonjour, Mais comment avez

Portrait de reclai
reclai

 http://www.mutuelle.com

 Bonjour, 

Mais comment avez vous su que l'ancienne premiere Dame de la France a des coups de bleu? 

Votez pour ce commentaire: 

On lui donnait six

Portrait de Dandy
Dandy

On lui donnait six mois.....cà ira plus vite......une présumée union ne peut conduire qu'à un echec....et puis le pouvoir, l'ambition, en reniant ses valeurs.......

Votez pour ce commentaire: 

carla a bien raison ce sont

Portrait de phaine2539
phaine2539

julia

carla a bien raison ce sont le comportement antidemocratique des medias mitteux qui on paticipe a la chute de son epoux, les lendemains de la victoire du hollandais dechantes deja 2 mois apres son elections et c'est pas fini , beaucoups de français vont regretter nicolas , et surtout ceux qui on votes pour lui , la France va avoir besoin de lui

Votez pour ce commentaire: 

Chère Carla! Vous aviez une

Portrait de jean55
jean55

Jean RABILLER

 

Chère Carla! Vous aviez une vie avant ! Vous en avez eu une pendant! Pourquoi vous inquièteriez vous de ne pas en avoir une après! Que votre mari n'est pas été réélu ne doit en rien changer cela! Et puis, vos enfants ont besoin de vous! Allez! Madame!

Votez pour ce commentaire: 

QU elle ne se fasse pas

Portrait de xoriteia
xoriteia

QU elle ne se fasse pas beaucoup de soucis , vous savez madame peut être que lES Français ne le méritaient pas ......mais cela nous nous en apercevrons que plus tard quand l illusionniste aura disparu avec ses "" Rêves "" !!!!

Votez pour ce commentaire: 

QU elle ne se fasse pas

Portrait de xoriteia
xoriteia

QU elle ne se fasse pas beaucoup de soucis , vous savez madame peut être que lES Français ne le méritaient pas ......mais cela nous nous en apercevrons que plus tard quand l illusionniste aura disparu avec ses "" Rêves "" !!!!

Votez pour ce commentaire: 

Il est vrai que les

Portrait de Aristochat
Aristochat

Il est vrai que les journalistes "choisissent" les Président.

Bayrou en a fait la triste expérience avec France2.

 

Votez pour ce commentaire: 

Les médias font la pluie et

Portrait de Aristochat
Aristochat

Les médias font la pluie et le beau temps lors des élections.

Ils sont, en plus, pour le bipartisme.

Pas de Bayrou sur le 20 heures de France2 et sur les campagnes qui suivaient.

Votez pour ce commentaire: 

Mon Dieu que la vie est

Portrait de Vulcan78
Vulcan78

Mon Dieu que la vie est triste quand l'amour est en "toc"!...

Etre riche, volage, et cupide ne suffit donc pas pour être heureux/se.

Maintenant qu'il n'est plus qu'un Président et juste un triste clown désavoué, qu'il a perdu son "aura" d'UMPereur franchouillard, Carla n'est plus "amoureuse" de Nicolas Sarkozy.C'était prévisible...

Que Carla se méfie donc de ses propres pulsions d'évasion, car notre Nicolas est un burlesque méchant qui déteste être désavoué, un mauvais perdant, surtout devant son public. C'est un jaloux, fourbe retors, fier et revanchard, colérique, haineux. Cet homme a un besoin viscéral d'être adulé/aimé. Abandonné et livré à son propre reflet de déchu devant son miroir, notre Nicolas est capable de la pire férocité comme de bien peu de gratitude et d'élégance envers ses anciens amis. Il lui faut coute que coute laver l'affront. Les Kadhafi et autres Bachar el Assad, Jacques Chirac, et Takkiedine ne me contrediront pas sur la nature très opportuniste et superficielle de "l'amitié" chez NS.

Il n'aura échappé à personne que NS est de petite taille, bourré de tics, qu'il marche les pattes en canard tout en roulant des mécaniques et haussant les épaules. 

Dans sa tête de psychpathe complexé à mort sur son physique, ce frustré est en quête perpétuelle de "talonnettes" (comme dans ses chaussures). Il a un insatiable besoin de mille "béquilles" de reconnaissance pour paraître marcher droit. Il se fait un devoir de "compenser" son physique ingrat et complexant, de "briller" comme un nouveau riche parvenu (bling bling) en société, de faire preuve "d'autorité" indiscutée devant un parterre de "sympathisants" préchauffés et tout acquis à sa cause pour se rassurer lui-même et trouver son semblant d' équilibre personnel. Ce dangereux rhéteur, bonimenteur arriviste sans scrupules ni dimension humaine, me rappelle invariablement le burlesque "Dictateur" de Chaplin.

Le blues de Carla est bien compréhensible. Quand on a, comme elle, l'âme "fleur bleue et contes de fées", un esprit "romantico-buccolique", se faire grimper et engrosser par un des fils spirituels, farouchement narcissico-schizo-mégalo-paranoïaque, d'Hitler doit être une "expérience" franchement repoussante sinon traumatisante.

Contre cela le bottox ne peut rien.

Carla aurait-elle été aveuglée par l'éclat trompeur d'un vernis de surface tout neuf et de mauvaise qualité? 

A défaut de bonheur, il lui restera le souvenir de voyages et de rencontres d'exception.

Votez pour ce commentaire: 

Publicité