Après un échange explosif avec Sandrine Rous­seau, elle avait quitté le plateau d'ONPC en larmes. Ce jeudi 5 octobre, Christine Angot est enfin sortie du silence. La nouvelle chroniqueuse a expliqué ce qu'il s'était vraiment passé lors du tournage de l'émission du 30 septembre

C'est le clash qui fait les gros titres depuis bientôt une semaine. Le 30 septembre dernier, les téléspectateurs de On n'est pas couché ont découvert avec émotion l'interview d'une romancière, Sandrine Rousseau, humiliée par l'équipe de Laurent Ruquier. Dans le viseur des haters, l'écrivain Christine Angot, nouvelle recrue de France 2, qui avait quitté le plateau, très fâchée.

"Comme c'est dur d’être une femme !"

Au lendemain de la diffusion d'une interview de sa patronne , Caro­line Got, qui a décidé de la garder, l'auteur d'"Une semaine de vacances" est revenue sur sa crise. Elle a justifié son excès dans Télérama : "Ce que je conteste, c'est le choix du système, des procédures, des formats, des schémas". Elle dit en avoir "assez qu'on demande aux femmes de revendiquer la souffrance" : "Une souffrance toujours rapportée au travail, aux tâches ménagères, aux enfants qu'il faut faire garder, au sexe, à la séduction, à l'âge, on n'en peut plus". Et d'ajouter : "Les femmes, il y a quand même autre chose à en dire ! Autre chose à dire que : comme c'est dur d’être une femme !"

Publicité

"Je ne pouvais plus parler"

Publicité
Elle se souvient aussi : "Je commençais à parler, et j'ai entendu des huées, à plusieurs reprises. A la télévision, il y a du public et un chauffeur de salle pour l'ambiance. Mais les huées se sont reproduites, je ne pouvais plus parler, ma tête s'est vidée. Je n'y arrivais plus, alors pourquoi rester sur le plateau ? A...
Lire la suite sur Public

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité