VIDEO - Françoise Griso, une Vosgienne de 57 ans, se bat contre un cancer depuis de longues années. Elle a décidé, comme Anne Bert, de choisir elle-même quand elle voudrait mettre fin à ses jours, et va se faire euthanasier en Belgique.

Anne Bert, écrivaine atteinte de la maladie de Charcot, a été euthanasiée le 2 octobre dernier en Belgique. Elle n'avait pas hésité à parler de son combat contre la maladie et pour l'euthanasie dans de nombreuses émissions de télé et de radio. De plus en plus de malades veulent désormais choisir le moment où ils devront mourir, et pourtant, le droit à l'euthanasie n'est pas encore reconnu en France. C'est pourquoi, Anne Bert et d'autres, ont fait le choix de se faire euthanasier en Belgique. C'est le cas de Françoise Griso, une Vosgienne de 57 ans, qui a raconté à France Bleu son combat contre le cancer et ses démarches pour mettre fin à ses jours dignement.

Publicité
Publicité
Elle raconte : "A 40 ans, j'ai développé un cancer maxillo-facial, on m'a opérée, on m'a enlevée tout le haut de la mâchoire, les dents, le palais, ensuite j'ai eu la chance d'avoir eu une rémission pendant 12 ans, puis en 2013, j'ai eu une récidive et à partir de là, c'était une catastrophe. J'ai dû arrêter de travailler et depuis les médecins prolongent ma vie, on essaie de gagner du temps, mais le cancer a pris le dessus, c'est irréversible et aujourd'hui on gère la douleur." Elle affirme que si aujourd'hui elle garde le sourire, et reste positive, c'est parce qu'elle a trouvé une solution pour sa fin de vie : "Si je garde le moral, c'est aussi et surtout parce que j'ai trouvé une solution à ma fin de vie et le fait d'avoir préparé un dossier en Belgique pour aller mourir le moment...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité