Quatre jours après la polémique déclenchée par une tribune défendant "la liberté d'importuner", notamment signée par Catherine Deneuve et Brigitte Lahaie, le médiateur du Monde révèle les coulisses de la publication du texte.

Publicité
Publicité
"Le viol est un crime. Mais la drague insistante ou maladroite n'est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste". Dans une tribune publiée mardi 9 janvier dans Le Monde, une centaine de femmes, dont Catherine Deneuve et Brigitte Lahaie, défendent
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :