Un Britannique vient d'être condamné à la prison à perpétuité. En mars dernier, il avait poignardé à mort une mère et son fils de 13 ans qui l'hébergeaient pour lui porter assistance.

Aux juges qui l'interrogeaient, il a dit ne regretter qu'une chose : "Ne pas avoir tué toute la famille". Aaron Barley, Britannique de 24 ans, vient d'être condamné à la prison à perpétuité, avec une peine de sûreté de 30 ans, après avoir avoué les meurtres de Tracey Wilkinson, 50 ans, et son fils de 13 ans, Pierce, commis le 30 mars dernier.

Pour perpétrer ce massacre, ce toxicomane sans domicile fixe s'était rendu dans leur maison de Stourbridge, dans les Midlands, à l'Ouest de l'Angleterre. Armé de deux couteaux qu'il venait de prendre dans la cuisine, il a tué celle qui était sa bienfaitrice dans son lit puis s'est rendu dans la chambre de son fils pour le poignarder à son tour. Pendant plusieurs heures, il a ensuite attendu le retour du père de famille, parti promener son chien, pour l'attaquer. Après lui avoir assené six coups de couteau, le meurtrier a pris la fuite. Baignant dans son sang, Peter Wilkinson a toutefois trouvé la force d'appeler les secours et survécu à ses blessures.

Publicité

"Vous avez trahi leur confiance par tous les moyens possibles"

Publicité
Le lieu du crime, l'assassin le connaissait par cœur. Et pour cause. Après l'avoir vu dormir dans la rue à proximité d'un supermarché, la mère de famille, émue de son sort, l'avait ramené chez elle. Offrant au jeune SDF de quoi dormir, manger et se vêtir. Pour l'aider à se remettre sur pieds, les Wilkinson avaient également offert à Aaron Barley un téléphone portable, puis lui avaient trouvé un...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité