TÉMOIGNAGE Caroline a 18 ans et est encore lycéenne lorsqu'elle est violée dans un train de banlieue. S'en sortir lui prendra des années, la faisant passer par la prostitution et, enfin, un éprouvant procès pour s'en sortir. Aujourd'hui, à 26 ans, la jeune femme raconte son chemin de résilience.

Cinq mois après son viol en réunion dans un train de banlieue qui fit la une des journaux en 2009 et que nous vous racontions récemment, un nouveau drame assombrit l'horizon de Caroline. Sa demi-sœur, Cécile, succombe à un cancer. "J'ai toujours su que ce jour funeste arriverait, écrit Caroline dans son livre. Je me revois dans la cour de récréation de mon école primaire. Malgré mon jeune âge, je n'oublierai jamais les mots qui me sont passés par la tête : «Un jour, je serai à l'école, papa m'appellera, il me dira que Cécile est morte et je pleurerai.» Une sorte d'intuition enfantine. Elle était sûrement déjà malade à cette époque..."

Le 22 septembre 2009, le fatal pressentiment se réalise. "Je suis à l'internat. Je sais pourquoi papa m'appelle à cette heure tardive. Je lui demande : «Ça y est, elle est morte, c'est ça ?» Oui, elle vient de partir, me confirme-t-il." "J'ai l'impression que le ciel me tombe sur la tête, je n'ai plus aucun espoir. Cécile, ma sœur aînée, était ma confidente, ma meilleure amie. Je n'ai aucune envie d'être forte, je suis à bout de forces, j'abandonne..."

Publicité

"En devenant escort, je faisais littéralement payer les hommes"

Publicité
C'est l'année du baccalauréat. "Tout part en vrille dans ma tête. Je n'ai rien révisé ni appris depuis l'automne. Le mois de révisions avant les épreuves me sert à boire, seule, à écouter Mariah Carey à fond en pleine nuit et pleurer sur des photos de ma sœur." Caroline décroche pourtant...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :