Jusqu'où ira l'UMP dans ses règlements de compte ad hominem ? Depuis la démission de Jean-François Copé, rien ne va plus à l'UMP où les "barons du parti" s'écharpent en pleine affaire Bygmalion. Sur Twitter, Rachida Dati se lâche..

Sur son compte Twitter, Rachida Dati se déchaîne. Depuis un papier du Canard Enchaîné affirmant que l'audit de l'UMP révèle que l'ex garde des Sceaux aurait fait payer à son parti une facture téléphonique de 10.000 euros, Rachida Dati ne décolère pas et vocifère contre ces "boules puantes". Après avoir hurlé "au mensonge" et réaffirmé que malgré ces attaques, elle ne baisserait pas les bras, Rachida Dati règle ses comptes avec François Fillon, son meilleur ennemi.

Depuis son retrait dans la course aux municipales parisiennes, et son retrait des législatives, Rachida Dati ne retient plus ses coups contre l'ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy. "Désagréable", "déloyal", "petit ingrat"… c'est en ces termes peu élogieux que Rachida Dati évoquait François Fillon en 2012....

Publicité
Rhabillé pour l'hiver encore, François Fillon sous les tweets de la maire du 7e arrondissement de Paris. Depuis ce matin, Rachida Dati assène les tweets comme les uppercuts, pas étonnant pour cette boxeuse de la politique.
Publicité

Que ceux qui balancent fassent attention, qu'ils cessent de donner des leçons de morale ou d'exemplarité ! Il faut l'être soi-même !

— Rachida Dati (@datirachida) 8 Juillet 2014

Je sais que je suscite de la haine chez @FrancoisFillon et certains de ses proches. Je l’ai encore vécue pendant les dernières municipales.

— Rachida Dati (@datirachida) 9 Juillet 2014

Mais la théorie de la « bonne apparence » dont se sert allègrement...

Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :