George Clooney suicide

Oui, George Clooney a pensé en finir avec la vie. Pas parce qu’il n’arrive pas à trouver la femme de sa vie. Pas non plus parce que son dernier film, Les marches du pouvoir, a du mal à trouver son public. Mais parce souffrant d’une blessure qui l’a immobilisé durant de nombreuses semaines dans d’atroces souffrances, l’acteur américain a pensé que mourir était le seul moyen d’y mettre un terme.

En couverture du magazine Rolling Stone américain, George Clooney revient sur l’événement qui a bien failli lui faire commettre l’irréparable. En 2005, alors qu’il tournait le film Syriana, la star s’est méchamment blessée au dos. La colonne vertébrale touchée, l’acteur s’est retrouvé cloué sur un lit d’hôpital. ‘J’en étais à un point où je me suis dit: je ne peux pas vivre comme ça. Je peux à peine respirer’ a-t-il déclaré.

George Clooney raconte que sa blessure était tellement sévère que du liquide céphalo-rachidien s’échappait par son nez chaque fois qu’il se mouchait, le laissant avec des maux de têtes insupportables. L’acteur avoue avoir commencé à boire sérieusement pour tenter d’anesthésier la douleur  mais que c’était loin d’être suffisant. Il explique alors qu’il avait même conçu un plan pour en finir, mais qu’il n’a finalement pu s’y résoudre.

Publicité
Publicité
‘J’étais étendu sur mon lit d’hôpital, une perfusion branchée dans le bras, incapable de bouger et avec des mots de têtes tels que j’avais l’impression de faire une attaque, et pendant trois semaines je me souviens m’être dit : ' Je vais devoir trouver une solution. Mais je n’ai jamais pensé que j’y arriverais. J’essayais plutôt de trouver un moyen de survivre’.

Tout cela n’est aujourd’hui qu’un mauvais souvenir. La chirurgie a permis de remettre les choses en place mais l’acteur confie souffrir encore, parfois, de violents maux de tête.

© PR Photos

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :