Gérard Depardieu est amateur de bonne chair et ne s’en cache pas. Il fait preuve aussi d’une grande passion pour tout ce qui se trouve en bouteille. L’acteur s’est confié à ce sujet à Gustave Kervern, le réalisateur de Mammuth ou Louise Michel, pour un livre dans lequel il compile les souvenirs alcoolisés des grands noms du cinéma ou de la chanson. A l’arrivée, les témoignages sont épiques, comme celui où Gérard Depardieu révèle qu’il a pris sa première cuite à l’âge de 8 ans !

L’acteur raconte : « Un coma éthylique à la fête foraine, au rosé chaud et au blanc qu’on avait gagnés dans une tombola… Je me suis réveillé trois ou quatre heures après, et je n’ai rien vu, un trou noir ». Il se souvient aussi de certains tournages, où il n’arrivait pas toujours très frais le matin. « Quand j’avais entre 30 et 40 ans, la cuite, c’était un peu comme le mistral, c’était trois jours, neuf jours ou… neuf semaines ! » Ce fut le cas notamment sur le plateau des Valseuses. « C’était la jeunesse, on passait des nuits à boire et on tournait le lendemain» raconte-t-il et se souvient de cuites mémorables avec Jean Carmet. « On a voulu crâner devant l’armoire à liqueurs du vieux Blier (le père de Bertrand Blier) à Neuilly… mais il y avait une liqueur dedans qui nous a fait oublier tout… » Les deux compères ont refait surface deux jours plus tard…

Publicité

Autre anecdote, un gueuleton au Vivarois, un restaurant parisien. « Le chef nous faisait des choses délicieuses au porto de 1890. J’avais ma Yamaha bleue et il était tout fier de nous avoir complètement bourrés. Je monte sur ma moto, Jean derrière, on dit «au revoir»! J’enlève la béquille… et on s’écrase tous les deux avec la moto couchée… on s’était endormis devant le Vivarois, et l’autre, il a fermé et dit: « Bien fait pour leur gueule ! » On s’est réveillés une heure après, Jean avait sa jambe coincée sous le pot d’échappement… et on a réussi à repartir. »

Publicité
Gérard Depardieu se défend toutefois d’être alcoolique. « Epicurien, alcoolique, je ne le suis pas. En revanche je suis vivant, donc j’ai des états d’âme qui peuvent être très chiants pour moi… » L’acteur se souvient que son père disait qu’il était « contrarié » quand il était bourré. Certainement une référence aux états d’âme dont il parle.

A lire aussiStars : elles ont des problèmes avec l'alcoolCes stars qui ont des problèmes avec le fisc

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité