Dans le Elle en kiosques ce vendredi 10 novembre, Mélanie Laurent dénonce l'abus de pouvoir de certains cinéastes. D'après l'actrice, beaucoup sont des "pervers narcissiques".

Les langues ne se sont jamais autant déliées dans le 7ème art. Dans son numéro de ce vendredi 10 novembre, Elle publie une interview de Mélanie Laurent. Dans cet entretien, la comédienne s'exprime sur l'univers malsain qu'est celui du cinéma. A la question "Avez-vous travaillé avec des cinéastes qui ont joué de leur pouvoir ?", l'héroïne de Je vais bien, ne t'en fais pas (Philippe Lioret) répond qu'"il y a beaucoup de pervers narcissiques parmi les cinéastes". Et d'ajouter : "Le pouvoir entraîne les abus de pouvoir. (...) Il faut les dénoncer fermement et je suis heureuse que la parole se libère."

Publicité

Cet échange avec le magazine féminin paraît dans un contexte d'accusations sans pareil. Depuis le jeudi 5 octobre dernier, plus de 80 actrices ont dénoncé les actes de violences sexuelles commis par Harvey Weinstein, l'un des producteurs les plus puissants d'Hollywood. D'après un article du New York Times notamment, le fondateur de Miramax a plusieurs fois usé de son pouvoir dans le milieu du cinéma pour abuser sexuellement des comédiennes, du harcèlement au viol en passant par l'agression.

Publicité
En octobre dernier, Mélanie Laurent s'était confiée à Elle sur le harcèlement sexuel qu'elle avait subi de la part d'un réalisateur français : "Ce qui circulait, c'était le traumatisme des rencontres avec lui, a-t-elle expliqué. On sentait qu'il y avait un avant et un après le passage dans sa chambre... On m'avait dit : 'Fais attention'.", avait-elle révélé.
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :