Avec 50 ans de carrière au compteur, Michel Sardou a un certain nombre d'anecdotes croustillantes à raconter. Comme la folle nuit qu'il avait passée chez Elizabeth Taylor et où, sous l'influence de la drogue, il avait l'impression de composer l'album de sa vie au piano.

© Abaca Press

Michel Sardou s'apprête à fêter ses 50 ans de carrière. Pour l'occasion, le chanteur a écrit une autobiographie, 50 années ensemble, co-signée avec Bertrand Tessier, et qui sortira le 14 octobre prochain. Dans un entretien accordé au Point, il avoue qu'il "n'avait pas du tout prévu ça". "Je voulais être comédien, faire rire les gens. Je rêvais d'entrer à la Comédie Française" confie-t-il. C'est pourtant dans la musique qu'il trouvera le succès, et, s'il dit ne pas être nostalgique, en 50 ans, Michel Sardou en a vu et vécu. 

Publicité

"Un soir, j'ai partagé un joint énorme..."

Publicité
Le chanteur a ainsi fouillé dans ses souvenirs et est revenu sur une anecdote croustillante : la nuit qu'il a passée, il y a des années, dans la villa d'Elizabeth Taylor à Los Angeles. Un épisode qu'il n'oubliera sans doute jamais. "J'ai habité chez Elizabeth Taylor dans sa maison sur les hauteurs de Beverly Hills" raconte-t-il. "Dans le salon, il y avait des jarres remplies de coke. Un soir, j'ai partagé un joint énorme. Je me suis mis à jouer du piano. Frénétiquement. J'avais le sentiment d'être un prodige" se souvient-il. Reste que, à son réveil, Michel Sardou s'est rendu compte qu'il était loin d'avoir écrit l'album de sa vie cette nuit-là. "Le lendemain matin, j'ai écouté l'enregistrement. J'avais passé une heure à faire du ré majeur !" avoue-t-il. Heureusement pour lui, les tubes n'ont pas manqué par la suite.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité