Malgré les démentis de la police et du ministère de l'Intérieur, François Fillon maintient qu'il y a eu "d'autres attaques" dans Paris jeudi 20 avril, après l'attentat sur les Champs-Elysée qui a tué un policier.

François Fillon, un adepte des "fake news" à l'instar de Donald Trump ? Jeudi 20 avril, sur le plateau de l'émission 15 minutes pour convaincre sur France 2, le candidat à la présidentielle avait assuré que "d'autres violences" étaient perpétrées "ailleurs dans Paris", en marge de l'attaque sur les Champs-Elysées par un terroriste qui a tué un policier et fait deux blessés grave, revendiquée par l'Etat islamique. Des affirmations rapidement démenties par le porte-parole du ministère de l'intérieur, Pierre-Henri Brandet : "Non, il n'y a pas d'autres événements en cours. Faisons très attention aux rumeurs qui peuvent circuler", avait-il demandé.

Publicité
Publicité
Pourtant, ce vendredi 21 avril, François Fillon persiste : selon lui, il y a bien eu d'autres attaques dans les rues de Paris jeudi soir. Interrogé par Hugo Clément de l'émission Quotidien, le député de la Sarthe a maintenu sa version énoncée durant 15 minutes pour convaincre. "Elles existent ! Regardez les rapports de police", a-t-il avancé, devant le journaliste que l'on imagine abasourdi. "Vous verrez, elles existent, elles ont existé. Il y a eu d'autres attaques hier soir", a martelé le candidat à la présidentielle. "Où ça ?", a fini par demandé le journaliste à François Fillon, qui avait déjà tourné les talons.

Un porte-parole de la préfecture de police a à nouveau assuré, contacté par Le Monde ce vendredi midi, qu'"il n'y a pas eu d'autres attaques à Paris". Dans le camp de François Fillon,...

Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité