Pour Jacques Dutronc, la musique est aussi une question d'argent. C'est en tout cas ce que livre Francoise Hardy, son alter-ego de toujours, dans une interview au Parisien.  

L'interprète de Tous les garçons et les filles explique que la condition sine qua non pour qu'elle écrive un texte est qu'elle apprécie la mélodie. "De toute façon, ce qui compte, c'est que la mélodie porte le propos. Sinon, je ne fais pas", dit-elle.

Publicité
Publicité
Son crooner de compagnon ne partage pas son avis et voit les choses de manière beaucoup plus pragmatique. Françoise Hardy confie : "Un jour, l'équipe de Johnny m'a appelée pour que je lui écrive un texte. On m'a envoyé une musique vraiment pas bien et je n'ai pas pu. Après, Jacques m'a dit : 'T'es folle, t'aurais dû penser aux ronds !'". Premier ou second degré, à vous de juger...

 

© Thierry Orban/ABACAPRESS

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :