A 18 ans, cette Américaine a découvert qu'elle était née sans col de l'utérus, ni utérus ou orifice vaginal lors d'un contrôle de routine. Depuis, Kaylee rêve d'être opérée pour "se sentir femme".

Le rêve de Kaylee Moats, 22 ans : perdre enfin sa virginité avec son amoureux. "Sans la médecine, ce ne sera pas possible." Originaire de l'Arizona, Kaylee souffre du syndrome de Mayer-Rokitansky-Küster-Hauser (MRKH), ce qui signifie qu'elle est née sans col de l'utérus, ni utérus ou orifice vaginal.

Publicité

Inquiète de n'être toujours pas réglée à 18 ans, l'Américaine était allée consulter un gynécologue : "Quand le médecin m'a annoncé ce que j'avais, j'ai eu le cœur brisé. Il m'a dit qu'il ne voyait pas d'utérus à l'échographie, je ne comprenais rien. J'avais peur de l'avenir, car je ne savais pas ce qui m'attendait ou comment je pourrais avoir des enfants. Quand j'ai appris que je n'avais pas d'orifice vaginal, c'était encore pire ! Mon vagin a l'air parfaitement normal, sauf qu'il y a de la peau là où se trouve habituellement une ouverture. Parfois, j'ai de vives douleurs dans les ovaires. J'ovule comme toutes les femmes, mais l'ovocyte se dissout dans mes ovaires au lieu d'être libéré. J'ai toujours vécu dans la peur que les gens le découvrent et se moquent de moi."

Publicité
Avoir une relation amoureuse dans cette situation peut se révéler difficile. Mais depuis quatre mois, Kaylee a rencontré Robbie et tout a changé : "Il m'a fallu un mois pour lui avouer que je souffrais de MRKH. Il était confus au début, mais il m'a soutenue et m'a dit que ça ne changeait en rien sa façon de me voir. Le fait que nous n'ayons pas de relations sexuelles ne le dérange...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité