Les obsèques de Jean-Luc Delarue s’étaient déroulées loin des médias. Décédé le 24 août dernier, l’animateur avait été enterré en toute intimité et dans un lieu tenu secret. Son père, Jean-Claude Delarue, a révélé ce matin sur l’antenne d’Europe 1 que lui-même avait été tenu écarté des obsèques et avoue avoir du mal à comprendre. Il révèle également que son fils s’était converti à l’Islam peu de temps avant sa mort.

« J'ai dû me battre pendant des jours et des jours pour savoir où mon fils avait été enterré. J'ai essuyé des refus de la part des pompes funèbres, des administrations parisiennes. Je n'étais donc pas aux obsèques de mon fils, j'ai seulement assisté à une petite réunion au cimetière du Père Lachaise » explique Jean-Claude Delarue. « Aujourd'hui, je me bats encore pour savoir quand il a été inhumé et pourquoi je n'ai pas été invité, avec la famille, à rendre un dernier hommage à mon fils » ajoute-t-il.

Jean-Luc Delarue a ainsi été enterré dans le « carré musulman d'un cimetière parisien de banlieue ». En mai dernier, Jean-Luc Delarue avait épousé sa compagne, Anissa Kehl, et pour son père c’est à ce moment-là qu’il se serait converti.  « Il a épousé une jeune femme musulmane et je suppose qu'il a dû d'une manière ou d'une autre faire un acte de conversion avant le mariage. Quelques jours avant, il l'avait évoqué ».

Publicité
Mais s’il assure ne pas en vouloir à sa belle-fille, Jean-Claude Delarue souffre de cette situation et souhaite en revanche comprendre pourquoi il a été tenu à l’écart. « Je n'ai pas pu le voir pendant les trois mois qui ont précédé sa mort, je n'ai pas pu le voir avant qu'on le mette dans un cercueil et qu'on l'emmène, je n'ai pas pu savoir pendant longtemps où il était enterré, et je ne sais même pas quand il a été enterré. (...) Je ne comprends pas. C'est pourquoi je lance un appel ».

A lire aussi
Jean-Luc Delarue : retour sur la carrière d'un "golden boy" de la TV
Les morts tragiques de stars
 

Ailleurs sur le web

Publicité