Sexe, drogue et dépendance, comment décrocher ? Jean-Luc Delarue est venu témoigner lundi soir dans l'émission Complément d’enquête diffusé sur France 2, une intervention très attendue.

L’ancien animateur vedette de Toute une histoire a bien sûr évoqué la drogue, mais aussi l’alcool, et n’a rien caché de son addiction. Il a ainsi confié que, pendant ses études, il s’est tourné vers l’alcool pour oublier son mal-être, et a petit à petit basculé dans la drogue. « Dès ma deuxième année d’études supérieures. C’était pour mettre mes émotions sous cloche. […] Je buvais plus que les autres. J’étais très complexé et très fragilisé. Je ne me suis jamais senti très loin de mes invités. C’est l’alcool qui m’a conduit à la cocaïne» rapporte LeParisien.fr.

Plus tard, il a confié souffrir des attaques qu’il subissait parfois dans la presse, une situation qui n’a rien arrangé. « Les critiques de la presse, les paparazzi, ce n’est jamais confortable. L’alcool donne une illusion de puissance. » Jean-Luc Delarue a également confié avoir essayé d’arrêter la cocaïne il y a un an. Il a tenu quelque temps grâce aux antidépresseurs mais a fini par retomber dedans. « J’ai repris de l’alcool qui m’a reconduit à la cocaïne. Je pense que derrière ça il y a des problèmes de caractère. Je travaille dessus. L’orgueil est presque toujours mal placé et son corollaire, l’arrogance. Je n’étais pas tout le temps ouvert aux autres. »

Publicité

Depuis, l’animateur est entré en cure de désintoxication et s’est fait soigné. Un long chemin qui demande du courage mais qui n’est, semble-t-il, pas toujours facile à emprunter. « Je ne prends plus de drogue depuis quatre mois et d’alcool depuis plus de trois mois. Je compte les jours. C’est dur. J’ai peur de rechuter. Beaucoup ont rechuté autour de moi. Je participe à des groupes de parole quatre ou cinq fois par semaine. Le seul moyen pour s’en sortir, c’est de capituler. Je capitule, j’arrête de me débattre. Je ne savais pas que l’alcool était mauvais pour moi. Je travaille aussi sur mes défauts de caractère en parallèle dans les groupes de parole. Aider les autres, c’est s’aider soi-même. »

Publicité
Pour faire partager son expérience et alerter sur les dangers de la drogue, Jean-Luc Delarue avait émis le souhait il y a quelques temps de venir à la rencontre de la population à bord d'un camping-car. Cette fois c’est officiel, il débutera sa tournée le 24 février en Bretagne. Comme les rock stars, Jean-Luc Delarue a prévu une cinquantaine de dates pour venir à la rencontre des lycéens et de leurs parents, au cours de ce que Voici.fr a rebaptisé le Delarue Drugs Camping Car Tour. On lui souhaite en tout cas bon courage !

 

© Parispassion/FlickR 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :