Quand un titre de presse est condamné, il est courant de tomber sur une publication judiciaire, ou un droit de réponse, en feuilletant les pages d’un journal ou d’un magazine. C'est souvent le cas de la presse "People" lorsqu'elle est poursuivie pour diffamation. Le tribunal ordonne généralement la publication du jugement en Une.   

Mais le phénomène est beaucoup plus rare à la télévision. C'est pourtant  l'exercice auquel a dû se livrer Jean-Pierre Pernaut ce lundi 13 décembre : le journaliste vedette du 13h a en effet été contraint de lire la condamnation de TF1 en direct pendant son propre JT.  

2 500 euros de dommages et intérêts pour diffamation. C’est ce qu’a dû payer la première chaîne à l’association Tradition Famille Propriété (TFP). Dans un reportage réalisé pour TF1, l'association s’était vue qualifiée de "sectaire". Le reportage accusait également TFP d’escroquerie aux cotisations. Des propos qui ont valu à TF1 un passage au tribunal, qui a fini par statuer en faveur de l’association.  En plus des dommages et intérêts, la chaîne a donc été contrainte à la lecture d’un droit de réponse à l'antenne. 

Publicité
Jean-Pierre Pernaut s'est exécuté, mais la vidéo que l'on peut revoir sur le site tf1.fr est légèrement différente de celle diffusée hier. Le droit de réponse y a en effet été coupé. Le site Jeanmarcmorandini.com rapporte que la chaîne s'est justifiée en déclarant  : "Nous avons appliqué à la lettre l’arrêt de la cour d’appel de Versailles, qui concernait uniquement l’antenne. Nous n’avions aucune obligation légale de diffuser ce droit de réponse sur notre site Internet.
Publicité

© George Biard

 

Voici la version que les téléspectateurs ont pu voir en direct :

Et voici la vidéo disponible sur TF1 replay :  

    

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité