Dans une interview accordée au "Parisien Magazine" en kiosque ce 6 octobre, Jérémy Ferrari est revenu sur son clash avec Manuel Valls dans "On n'est pas couché" en 2016.

En janvier 2016, sur le plateau d'On n'est pas couché, l'humoriste Jérémy Ferrari, très en colère, s'en était pris à Manuel Valls et n'a pas hésité à l'interrompre en affirmant que lui, et la plupart des Français n'étaient pas en guerre : "Vous avez dit qu'on était en guerre. Non, non, non, vous, votre gouvernement est en guerre, nous on n'est pas en guerre. Nous, on se fait tirer dessus quand on va voir des concerts. Il y a des gens ici qui ont des kalachnikovs sur eux et qui veulent tuer des musulmans ? C'est vous qui êtes en guerre mais pas nous." Il n'avait pas non plus compris pourquoi le dictateur du Gabon était présent à la Marche organisée suite aux attentats de Charlie Hebdo. Dans une interview accordée au Parisien Magazine en kiosque ce 6 octobre, Jérémy Ferrari est revenu sur ce gros coup de gueule, et s'est expliqué.

Publicité
Publicité
Avec son franc parler habituel, l'humoriste confie : "Je ne suis pas militant. Je n'ai pas de parti. Mais, pardon pour le cliché, les injustices me révoltent. Il y a beaucoup de sujets qui me font réagir. Avec Manuel Valls, on m'avait déconseillé de l'ouvrir. Mais c'était plus fort que moi ! Je voulais savoir pourquoi un dictateur comme Ali Bongo, le président du Gabon, avait été invité à défiler le 11 janvier 2015." Dans cette interview, il y en a un autre qui en prend pour son grade, c'est Jean-Luc Mélenchon : "J'ai du mal à croire à un révolutionnaire qui se réveille à 60 ans. C'est facile de dire quand tu as,...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité