Depuis « The Tree of Life », de Terrence Malik, la Californienne est une des stars les plus bankable. Dans « le Grand Jeu »,  Jessica Chastain incarne une organisatrice de parties..

Depuis « The Tree of Life », de Terrence Malik, la Californienne est une des stars les plus bankable. Dans « le Grand Jeu »,  Jessica Chastain incarne une organisatrice de parties de poker clandestin.

Un palace parisien, un entourage fiévreux. Et l’annonce de sa nomination – une de plus – aux Golden Globes pour son interprétation dans « Le grand jeu », d’Aaron Sorkin. L’entrée de Jessica Chastain, rousse flamboyante, enveloppée d’un pull-over encore plus rouge qu’elle, a tout de celle d’une star. Elle choisit un canapé et s’y recroqueville, remontant jusqu’en haut du menton un plaid moelleux dont elle extrait une main fragile, le temps d’un salut presque royal, puis réclame un thé brûlant. Elle se dit frigorifiée. Son sourire, pourtant, suffit à réchauffer l’atmosphère. Une arme mortelle qui neutralise tout risque de contestation.

Publicité

Lire aussi : People Style : Jessica Chastain, beauté incendiaire

Publicité
« Moi, une star ?  se défend-elle. Ce n’est pas ce que je cherchais en choisissant le théâtre. Je voulais vivre d’autres vies et, surtout, les comprendre. Vous savez ce qu’on dit ? Qu’on ne peut pas juger quelqu’un tant qu’on n’a pas marché un kilomètre dans ses chaussures… » Alors, des chaussures, elle en a essayé beaucoup depuis dix ans. Et de toutes sortes : escarpins à semelles rouges, chaussures de randonnée, bottes…

Lire aussi : Insta Story : Jessica Chastain, la joie de...

Lire la suite sur Paris Match People

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :