Près de 13 ans après la disparition tragique de Marie Trintignant, décédée sous les coups de Bertrand Cantat, Lambert Wilson a décidé de révéler ses derniers instants dans l'émission Le divan de Marc-Olivier Fogiel sur France 3. 

Assis dans le "Divan" de Marc-Olivier Fogiel mardi 12 avril, Lambert Wilson s'est confié avec beaucoup d'émotion sur les derniers instants de vie de son amie, Marie Trintignant, en 2003. Alors que la jeune femme, victime des coups de son ancien compagnon Bertrand Cantat était à l'agonie sur son lit d'hôpital, Lambert Wilson s'est mis à chanter pour elle. "Quand le dernier moment s’annonçait, Nadine [Trintignant, mère de Marie] m’a fait revenir à Paris. (…) Elle m’a dit : "Viens et chante" et j’ai chanté pendant sept heures d’affilée. (…) Curieusement, l’oxygénation du sang remontait et les chirurgiens disaient : "On sait qu’on ne sait rien". J’ai chanté, oui, à peu près sept heures d’affilée, je me suis évanoui quelques heures, puis après j’ai rechanté une heure. Là, elle était pratiquement partie" se souvient-il.

Publicité
Publicité
Il poursuit : "J’ai compris ce que c’était que "le passage", accompagner les gens dans ce passage qui ne me fait pas peur du tout. J’ai accompagné Marie, je l’ai vraiment, vraiment accompagnée. On peut dire que j’ai vraiment été là."

 

A VOIR SUR LE MEME THEME - François Cluzet ne pardonnera jamais la mort de Marie Trintignant

Publicité