Interviewé sur TF1 par Anne-claire Coudray et David Pujadas ce dimanche 15 octobre, Emmanuel Macron tente de se défendre sur son image de "Président de riche" qui lui colle à la peau. Il pointe alors du doigt les deux journalistes, expliquant qu'avoir de l'argent n'est pas un problème.

Emmanuel Macron est reçu par Anne-claire Coudray et David Pujadas ce dimanche 15 octobre sur TF1. En plus de parler de l'affaire Weinstein, les deux journalistes abordent avec lui son image de "Président de riche" qui lui colle à la peau. Pour se défendre, Emmanuel Macron dit "avoir eu vent de cette formule, utilisée par certains opposants politiques et gaiement reprise".

"Pourquoi dire qu'on est riche crée des tensions ?"

Publicité

"D'abord, je n'aime pas cette opposition de la société", commence-t-il avant de renchérir "quand je vous regarde, je vois des riches. Statistiquement, vous l'êtes !". "Comme vous", répond David Pujadas qui lui renvoie la balle. "Oui et alors" rétorque le Président. "Vous voyez bien que tout de suite ça crée des tensions. C'est ce que j'appelle les passions tristes de la France", conclut-il sur le sujet.

Publicité
Au sein de cette interview, Emmanuel Macron revient sur un trait de sa personnalité : l'impulsivité. Il explique qu'il pourra de nouveau s'emporter. "Je continuerai à dire ce que je pense, à parler vrai aux citoyens. J'assume ce qui a été dit mais je tiens à faire un distinguo : quand on dit cela, on n'insulte pas les Français, et je ne le ferai jamais car je considère l'ensemble de mes concitoyens".
Lire la suite sur Téléstar

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :