Il y a deux mois, Laura Smet était interpellée au petit matin par la police en tenue d’Eve dans les rues de Paris. Visiblement sous l’emprise de l’alcool et de stupéfiants, la fille de Johnny Hallyday et Nathalie Baye avait alors fait un petit séjour en cellule de dégrisement avant d’être libérée. Un épisode qui avait fait craindre que la jeune soit de nouveau en prise avec ses vieux démons... Laura Smet confie aujourd’hui au Parisien que, ce soir-là, elle avait été droguée à son insu.

Publicité

Tous ceux qui avaient cru à une rechute (Laura Smet a en effet eu quelques soucis par le passé), peuvent donc être rassurés. La jeune femme a juste eu la mauvaise surprise de voir son verre additionné de GHB. Pas de nouveau pétage de plombs donc. « C'était des conneries. Pour vous dire la vérité, on avait mis un truc dans mon verre, la drogue du violeur » a-t-elle expliqué. « Je le sais parce que l'on a fait des analyses le lendemain. Je ne me souviens de rien, mais cela m'a mis dans une situation... embarrassante. Mais je n'étais pas saoule à poil dans la rue. Voilà. Maintenant, tout est réglé et aujourd'hui, je suis en pleine forme. »

Publicité
Laura Smet devrait même bientôt reprendre le chemin des studios de cinéma. « Je commence en septembre le tournage d’une comédie romantique de Renaud Bertrand avec Gaspard Ulliel » a-t-elle ajouté.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :