Dans un documentaire consacré à Gérard Depardieu et diffusé ce lundi soir sur France 3, Gérard Miller a brossé le portrait de l'acteur et révélé des facettes peu connues de son parcours, comme sa conversion à l'islam à la fin des années 60...

Aussi connu pour sa carrière que pour ses coups de gueule et autres dérapages, Gérard Depardieu a-t-il encore des secrets ? L'acteur, qui avait dévoilé quelques épisodes intimes de son existence dans Ça s'est fait comme ça, son autobiographie publiée l'an dernier, était aussi le sujet d'un documentaire réalisé par Gérard Miller et Anaïs Feuillette, diffusé ce lundi soir sur France 3. Dans Gérard Depardieu, l'homme dont le père ne parlait pas, le téléspectateur a pu découvrir des épisodes de son parcours pas toujours bien connu du grand public.

Publicité

La révélation après un concert

Publicité
Son enfance, son père, les femmes, la mort de son fils, ses coups de sang, l'alcool... Le réalisateur brosse un large portrait de l'acteur qui réserve parfois des surprises. Gérard Miller revient ainsi sur la conversion à l'islam de Gérard Depardieu. En 1967, alors qu'il assiste à un concert de la chanteuse égyptienne Oum Kalthoum, Gérard Depardieu a une révélation. Il décide alors de changer de religion et de se convertir à l'islam. Pendant deux ans, Gérard Depardieu lit le Coran et fréquente la Mosquée de Paris où il fait ses prières cinq fois par jour explique le documentaire. Dans une interview accordée à 20 minutes, Gérard Miller indique que "ce n'est pas un scoop" mais que "personne n'y avait prêté attention". Une anecdote comme on en trouve des tas dans ce documentaire qui a, de l'avis de beaucoup, offert un autre visage de l'acteur et permis de réconcilier le public avec cette icône souvent pointée du doigt ces dernières années pour son attitude jugée anti-France, exil fiscal en Belgique et amitié controversée avec Vladimir Poutine en tête.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité