Dans le documentaire Johnny Hallyday, la France rock'n'roll, le rockeur est revenu sur sa tentative de suicide survenue en 1966. Il traversait à "cette époque-là une dépression."

L'année 1966 a été compliquée dans la carrière de Johnny Hallyday. Alors que le fisc lui réclamait 4 millions d'euros et que Sylvie Vartan avait demandé le divorce peu après la naissance de son fils David, le rockeur, disparu à l'âge de 74 ans dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 décembre, a failli commettre l'irréparable le 10 septembre 1966. Il avait été retrouvé inconscient par deux de ses proches, dont son imprésario de l'époque Ticky Holgado, dans sa salle de bains. Il s'était taillé les veines et avait avalé toute une boîte de barbituriques. Dans le documentaire Johnny Hallyday, la France rock'n'roll, diffusé ce jeudi 7 décembre à 21 heures sur France 2, Johnny Hallyday a accepté de revenir sur cette période trouble de sa vie. Il resitue le contexte : "J'étais déprimé à cette époque-là. Ma carrière avait baissé et je traversais un moment creux de ma vie. J'avais accepté de faire Noir c'est noir qui n'est pas une chanson de moi mais qui correspondait bien à l'ambiance de La génération perdue (son album sorti cette année-là)."

Publicité
Publicité
Dans le documentaire, les téléspectateurs pourront également découvrir des images d'époque quand Johnny Hallyday avait repris la parole dans les médias pour rassurer ses fans. La rock star s'explique avec une pointe de gêne : "J'étais en dépression. J'avais flippé et j'étais très fatigué. Dans ce cas-là, on le fait sans savoir qu'on le fait. Je ne me suis pas dit que j'allais me suicider. A un moment...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :