Lors de son intervention dans l'émission 15 minutes pour convaincre sur France 2 ce jeudi 20 avril, Philippe Poutou est revenu sur sa proposition de désarmer les policiers alors qu'au même moment une fusillade a visé plusieurs membres des forces de l'ordre sur les Champs-Elysées.

Philippe Poutou n'en démord pas et ce n'est pas l'actualité tragique de ce jeudi 20 avril qui va faire changer de cap au candidat à la présidentielle. Depuis le début de sa campagne le leader du parti NPA propose de désarmer la police. Lors de son intervention dans l'émission 15 minutes pour convaincre sur France 2 ce jeudi 20 avril, Philippe Poutou, interrogé par Léa Salamé sur le sujet, a répété son intention de ne plus fournir d'armes aux membres des forces de l'ordre s'il est élu président.

Il n'a pas fait marche arrière ou adoucit son propos malgré les faits tragiques survenus une heure plus tôt sur les Champs-Elysées à Paris. Un assaillant a tiré sur un car de police tuant un policier et en a blessé deux autres gravement. "On veut désarmer les policiers car ils agressent dans les manifs, les jeunes et les quartiers populaires. (...) Il y a la répression policière dans les quartiers, avec 10 à 15 jeunes qui sont tués sous les coups de la police chaque année. Il y a une violence policière qu'il faut stopper", a affirmé Philippe Poutou. Sa sortie lui a valu de violentes critiques de la part des internautes sur les réseaux sociaux mais pas seulement.

Publicité
Publicité
A la sortie du studio d'enregistrement de 15 minutes pour convaincre, le candidat ouvrier a été pris à parti par des policiers en uniforme. "On a besoin de nos armes, enculé, ordure !", ont balancé ces derniers selon un tweet posté par le chercheur Julien Salingue.

Closer.fr vous propose de...

Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité