Claire Chazal pourrait-elle encore présenter le 20 heures si elle était séropositive ? Est-ce que l'on trouverait Muriel Robin toujours aussi drôle si elle avait le SIDA ? La nouvelle campagne d'Aides ne nous demande pas d'argent, juste un geste de solidarité. Quand les people montrent l'exemple...

COUP de love SIDA A VENIR

On nous demande 36 fois par an de mettre la main au porte-monnaie pour toutes le causes les plus justifiées du monde... Mais cette fois, la campagne d'Aides nous demande à la fois plus, et moins.

Moins, pour moins d'argent, même si la recherche n'a toujours pas guéri le SIDA, ni empêché sa propagation flash en Afrique ou en Asie, ce n'est pas de recherche médicale dont on parle ici.

Publicité

On nous demande plus. Parce que l'autre problème des séropositifs, c'est le regard de mépris que certains peuvent parfois porter sur eux. Et là, c'est carrément une façon de penser qu'il faut changer !

C'est pourquoi des personnalités des médias et du spectacle vont envahir nos murs publicitaires pour Aides avec le message suivant : "Changeriez vous de regard sur moi si j'étais séropositif ?".

Publicité
Foucault, Robin, Chazal, Ruquier ou Hallyday, il y a les stars qui ont besoin de strass pour briller et celles qui n'ont qu'à faire un petit geste pour étinceler. Faisons-le nous aussi. C'est gratuit !

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité