Le jeune député La République en marche Gabriel Attal a demandé de siéger dans l'enceinte de l'Assemblée nationale à côté d'une autre députée de son groupe, kinésithérapeute par ailleurs, pour qu'elle puisse le soigner.

Les députés La République en marche, dont beaucoup sont novices en politique, sont souvent moqués pour leur manque de professionnalisme. Et cette nouvelle anecdote, dévoilée dans L'Express du 8 novembre, ne risque pas d'améliorer leur image. Le jeune député Gabriel Attal, élu à seulement 28 ans dans la 10ème circonscription des Hauts-de-Seine, a en effet fait une demande pour le moins incongrue au président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, Richard Ferrand.

Publicité
Publicité
Lors d'un accident de scooter il y a deux mois, Gabriel Attal a eu la malchance de se fracturer la main gauche. Afin de l'aider à retrouver plus rapidement l'usage de sa main, il a sollicité les services d'une autre députée de son groupe, Annaïg Le Meur, qui est kinésithérapeute. Mais c'est bien lors des séances de travail à l'Assemblée que le jeune parlementaire compte faire sa rééducation ! Les deux élus ont en effet demandé à Richard Ferrand l'autorisation de siéger côte-à-côte dans l'Hémicycle, afin qu'Annaïg Le Meur puisse prodiguer conseils et soins à son collègue blessé. A quand une salle de massage au Palais Bourbon ?!
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :