La justice a relaxé Cristina d'Espagne dans l'enquête de fraude fiscale qui vise son mari, condamné quant à lui à six ans et trois mois de prison.

Cela fait plusieurs années que la famille royale d'Espagne est dans le viseur de la justice pour une affaire de corruption. Depuis 2011, la justice tente de déterminer la responsabilité du principal suspect dans cette affaire, Iñaki Urdangarin, le mari de l'infante Cristina, la fille de Juan Carlos, le roi d'Espagne.

Ce vendredi 17 février, le mari de Cristina d'Espagne et père de ses quatre enfants a été condamné par le tribunal des Baléares à six ans et trois mois de prison pour des malversations dans cette affaire de fraude fiscale. De son côté, l'infante Cristina a été relaxée. Elle doit néanmoins s'acquitter d'une amende de 265 000 euros pour son rôle de bénéficiaire des combines de son mari.

Publicité

Un coup dur pour la monarchie espagnole

Publicité
Iñaki Urdangarin comparaissait au tribunal après avoir éveillé les soupçons concernant le détournement d'argent public. C'est via l'institut Noss dont il avait la présidence entre 2004 et 2006, que l'époux de l'infante Cristina a détourné plusieurs millions d'euros d'argent public avec son associé. Depuis qu'il est accusé d'avoir effectué ces malversations, Iñaki Urdangarin avait été néanmoins soutenu par les membres de la famille royale qui voit aujourd'hui son image égratignée par cette affaire...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité