Invité dans la matinale de LCI ce jeudi, Manuel Valls est revenu sur les propos de Roland Dumas, qui avait estimé en 2015 que l'ancien Premier ministre, marié avec la violoniste Anne Gravoin, était "sous influence juive".

"C'est le combat de ma vie". Sur le plateau de la matinale de LCI ce jeudi, Manuel Valls a longuement évoqué l'antisémitisme, qui, selon lui, est "toujours là" en France. Interrogé sur les accusations de viol et d'agressions sexuelles dont fait l'objet Tariq Ramadan, et sur la récente expulsion de Dieudonné de son théâtre parisien, l'ancien Premier ministre a rappelé sa "détermination" à lutter contre l'islamo-gauchisme et la "haine des juifs et d'Israël".

Publicité

Marié à Anne Gravoin, célèbre violoniste de confession juive, Manuel Valls a déjà été la cible de propos antisémites. En février 2015, Roland Dumas avait notamment estimé sur BFMTV que Manuel Valls était "sous influence juive"."Probablement, je peux le penser", avait affirmé l'ancien président du Conseil constitutionnel.

Publicité
"Ceux qui m'accusent de tenir certaines positions parce que ma femme est juive, c'est de l'antisémitisme classique", a rétorqué Manuel Valls ce jeudi, qualifiant Roland Dumas d'"abject personnage". "Ce ne sont pas des arguments politiques, c'est de l'antisémitisme", a poursuivi le député de l'Essonne, avant de conclure : "Et en parler, ça me répugne".
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :