Lundi soir, dans Le Petit Journal, Ségolène Royal appelait au boycott de la célèbre pâte à tartiner Nutella. Après avoir déclenché la colère du ministre italien de l'environnement, la numéro 3 du gouvernement a présenté ses excuses sur Twitter..

Invitée sur le plateau de Yann Barthes dans Le Petit Journal, Ségolène Royal a fait une déclaration qui a suscité la polémique. Pour elle, c'est clair, il faut arrêter de consommer du Nutella. "Il faut replanter massivement des arbres, parce qu'il y a eu une déforestation massive qui entraîne aussi du réchauffement climatique. Il faut arrêter de manger du Nutella par exemple parce que c'est de l'huile de palme". Oups. Si Ferrero a balayé d'une main ces attaques en déclarant avoir pris "de nombreux engagements notamment concernant son approvisionnement en huile de palme", le ministre italien a déclaré sur Twitter, "Déconcertante Ségolène Royal, laissez tranquille les produits italiens".

"Mille excuses"

Publicité
Publicité
Voyant les politiques italiens en faire des tartines, Ségolène Royal a décidé de rectifier le tir en présentant ses plus plates excuses sur Twitter. "Mille excuses pour la polémique sur le #Nutella. D'accord pour mettre en valeur les progrès". Voilà qui est dit. Interrogée par une journaliste de la chaîne Public Sénat plus tard dans la journée, la ministre a tenu à donner le mot de la fin : "Je ne veux pas polémiquer, d'ailleurs j'ai fait ce petit 'communiqué' sur Twitter en donnant au député italien les excuses qu'il me demandait et en disant 'regardons ensemble les progrès qui ont été accomplis'".

"C'était des propos tenus dans une émission qui se veut un peu humoristique", se défendait encore la ministre de l'Ecologie et du...

Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité