D'après US Weekly, Meghan Markle souhaite briser une tradition du mariage. Le jour J, elle veut que ce soit sa mère, Doria Ragland, et non son père, qui marche à ses côtés jusqu'à l'autel.

De l'autre côté de la Manche, on s'active pour préparer le mariage princier le plus attendu de l'année 2018. Harry, le deuxième fils de Lady Diana s'apprête à épouser l'actrice Meghan Markle et cette dernière est prête à démarrer une nouvelle tradition. Le jour J, elle veut que ce soit sa mère, Doria Ragland, qui l'accompagne dans l'allée de l'église. Une source proche de l'actrice explique à US Weekly : "Avec ce mariage, ils veulent tous les deux faire les choses à leur manière. Ils sont toujours conscients des traditions de leurs aînés, mais cette journée-là leur appartient et ils feront comme ils le veulent". Et Meghan Markle, elle, choisit de vouloir sa mère à ses côtés, plutôt que son père. "Ce sera un joli moment", confie la source.

Publicité
Publicité
Si Doria a tout de suite été adoptée par Harry qui "la trouve géniale", en revanche, Thomas Markle, 73 ans, est toujours un étranger à la famille royale. Les deux hommes ne se sont pas encore rencontrés. Thomas, vit à Mexico, totalement reclus et dans des conditions dites modestes. Cependant d'après le demi-frère de Meghan, le septuagénaire comptait bien emmener sa fille jusqu'à l'autel : "Papa aime Meghan plus que tout. Elle a toujours été sa princesse et il sera là lorsqu'elle épousera son authentique prince", déclarait-il au Sun.

Du côté du Palais de Kensington, cette entorse à la tradition n'est pas vu d'un mauvais oeil. Au contraire, ils sont habitués avec l'ex-enfant terrible de la famille...

Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :