C’est désormais officiel : la vitesse excessive de la Porche dans laquelle se trouvait Paul Walker est à l’origine de son décès. 

Le 30 novembre dernier, la page Facebook de Paul Walker annonçait que l’acteur était décédé « dans un tragique accident de voiture » : « Il était passager du véhicule et lui et son ami ont perdu la vie. » Après avoir perdu le contrôle de la Porche Carrera GT de l’acteur, le conducteur, Roger Rodas, aurait fait un tête à queue avant de percuter un arbre. Le véhicule s’est pratiquement coupé en deux et a pris feu. De nombreuses analyses toxicologiques avaient été pratiquées sur les défunts, ne révélant aucune trace de stupéfiants ou d’alcool. Dès lors, la thèse privilégiée était celle d’une vitesse excessive.

Publicité
Publicité
Cette fois, c’est officiel, c’est bien cela qui a entraîné le drame. Sur une route limitée à 70 km/h, Roger Rodas aurait effectué une pointe évaluée entre 130 et 150 km/h avant de perdre le contrôle de la Porsche après un tournant, a révélé TMZ. Associated Press a ajouté que l’accident ne résulte en aucun cas d’une faille technique. La carcasse calcinée de la voiture avait été envoyée en Allemagne où des spécialistes avaient analysé l’état des freins, du moteur et des pneus. Ces derniers étaient...
Lire la suite sur Voici

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :