Najat Vallaud-Belkacem s'en est pris à Emmanuel Macron dans une interview accordée au média Brut. La candidate malheureuse aux législatives s'est souvenue de l'époque où ils étaient tous les deux ministres. "Il n'y avait pas de jeu collectif de sa part", a-t-elle dénoncé.

On a connu Najat Vallaud-Belkacem moins adepte de l'uppercut lorsqu'il s'agissait d'évoquer Emmanuel Macron. L'ex-ministre de François Hollande se lâche - et se fâche. Dans une interview accordée au média Brut, la candidate malheureuse aux législatives n'a pas caché son aversion pour le chef d'Etat, entretenue visiblement de longue date. Elle s'est notamment souvenue de l'époque où ils étaient tous deux ministres, elle de l'Education et lui de l'Economie. "J'ai vu assez rapidement qu'il n'y avait pas de jeu collectif de la part d'Emmanuel Macron au sein de son gouvernement", a commencé Najat Vallaud Belkacem.

Publicité
Publicité
"Dans les quinze jours qui suivent [sa nomination au ministère], son premier geste, c'est d'aller se faire applaudir à tout rompre aux universités d'été du Medef en expliquant que les 35 heures, c'était n'importe quoi, qu'il fallait les détricoter, et que la gauche, longtemps, s'était trompée en pensant que l'on pouvait avoir de la croissance sans travailler... Moi qui suis de gauche, je n'ai jamais pensé que l'on pouvait avoir de la croissance sans travailler", a raconté l'ex-ministre. Puis de dénoncer : "J'ai trouvé ça extrêmement injurieux et blessant. Et j'ai vite compris qu'en fait, il chercherait à se faire passer pour plus moderne sur notre dos, à nous faire passer [...] pour des archaïques."

Najat Vallaud-Belkacem en a décidément gros contre Emmanuel Macron. "Cette façon de se comporter, pour moi, ce n'est pas de la loyauté", a-t-elle...

Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité