Aujourd'hui, Najat Vallaud-Belkacem était sur le plateau du Supplément, sur Canal + et elle a expliqué qu'elle se moquait totalement des critiques dont elle peut faire l'objet et qu'elle était toujours une "combattante de l'égalité".

Najat Vallaud-Belkacem se moque bien des critiques. Aujourd'hui, la ministre de l'éducation nationale était présente sur le plateau du Supplément sur Canal + et elle a affirmé une fois de plus que les remarques négatives dont elle peut faire l'objet "glissent totalement" sur elle. "J'étais déjà très habituée à toutes ces attaques et à tous ces dénigrements," explique ainsi Najat Vallaud-Belkacem. Et la ministre semble vouloir rester positive quoi qu'il arrive. "Ces dix derniers jours, j'ai vécu des choses incroyables. Ça a été une succession… Vous avez vu le nombre de moments heureux que j'ai vécu," demande Najat Vallaud-Belkacem à Maïtena Biraben qui s'étonne de cet optimisme dans une période aussi troublée à l'Elysée. "Je ne dis pas que la période est facile. Je pense que tous ceux qui sont restés au gouvernement sont conscients des responsabilités qui nous incombent," répond aussitôt la ministre.

Publicité
Publicité
Le Supplément est également allé interroger Laurent Wauquiez, qui estime qu'il y a "une dimension de provocation" à l'arrivée de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l'éducation nationale. "Ce qui me peine au fond, c'est qu'il y a chez elle beaucoup de communication," ajoute-t-il. "Le geste de François Hollande de nommer une femme au ministère de l'éducation nationale est un geste fort. Quand François Hollande m'a appelée, ma première réaction a été de me dire que ce n'était pas anodin. On savait qu'on allait créer du...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :