Élève modèle du gouvernement Valls, Najat Vallaud-Belkacem a vu ses efforts récompensés en accédant au ministère de l'Éducation. Une promotion qui la ravit, mais qui ne fait pas plaisir à tout le monde..

Voilà une belle manière de récompenser sa fidélité et son comportement exemplaire. Najat Vallaud-Belkacem vient d'accéder au poste de Ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. La benjamine du gouvernement (elle est âgée de 36 ans) succède donc à Benoît Hamon, qui avait fait part lundi soir de sa décision de ne plus faire partie du gouvernement de Manuel Valls.

Publicité

Dès mardi après-midi le nom de Najat avait commencé à circuler sur les chaînes d'informations. Une idée qui, si elle a séduit une bonne partie des internautes dès son officialisation, n'était pas vue d'un bon œil de tout le monde. Ainsi, quelques minutes avant l'annonce de l'Elysée, Christine Boutin s'inquiétait sur Twitter des rumeurs persistantes : "La nomination de @najatvb à l'éducation serait une vraie provocation non tolérable !". Quelques minutes plus tard, elle a commenté la nouvelle en déclarant : "@najatvb a l'éducation et @ChTaubira confirmée c'est une bravade du président de la république . La France des valeurs ne l'acceptera pas".

Publicité
Après s'être illustrée en tant que porte-parole du gouvernement, ministre des Droits des femmes et ensuite ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Najat Vallaud-Belkacem saura-t-elle, à quelques jours de la rentrée des classes, relever le défi de la Rue de Grenelle ? A suivre...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité