Nicolas Sarkozy, le nouveau président du parti UMP, a annoncé à ses équipes qu'il avait remboursé de sa poche la pénalité infligée pour ses dépassements de campagne de la présidentielle 2012 comme l'annonce Europe 1.

Les dépassements de frais de campagne UMP pour la présidentielle 2012 avaient fait grand bruit dans la presse. Le trésor public avait condamné le parti de droite à verser une pénalité d'un montant de 363.615 euros. Selon les informations d'Europe 1, le nouvellement élu président du parti Nicolas Sarkozy vient de s'acquitter de cette somme, en remettant un chèque personnel au trésorier de l'UMP.

Le site internet de la radio évoque une lettre datant du 1er décembre, destinée à Jacques Laisné, trésorier du parti, qui devrait "bientôt" être rendue publique et dans laquelle Nicolas Sarkozy explique les raisons de son choix : "J'ai décidé d'assumer personnellement la charge financière de cette pénalité en vous faisant parvenir un chèque d'un montant de 363.615 euros, qui met la formation politique que je préside à l'abri de toutes contestations".

Publicité

Rassemblement

Publicité
En décembre 2012, la Commission des comptes de campagne avait rejeté les frais avancés par Nicolas Sarkozy, les jugeant trop élevés. Si l'addition avait été payée à l'époque par le parti, les rivaux de Nicolas Sarkozy s'en étaient agacés. Le souhait du nouveau chef du parti étant le rassemblement, on peut voir dans la remise de ce chèque une première étape à la bonne entente qui sera un fort atout pour la reconquête de 2017.
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :