Non, vous ne rêvez pas ! Cette petite fille modèle aux cheveux bien lissés et au chemisier sage, c'est bien Pamela Anderson. La star, que l'on a connue plus sulfureuse, a créé la surprise en Une du magazine britannique No Tofu.

Elle est méconnaissable mais c'est bien elle. Pamela Anderson a créé la surprise dans le dernier numéro du magazine britannique No Tofu. Sur la couverture du titre consacré à la culture indépendante, la star d'Alerte à Malibu joue les petites filles modèles. Cheveux au carré bien lisses, noeud en velours sur le haut de la tête, chemisier sage à col Claudine, maquillage discret. Celle qui nous avait habitués à des photos nettement plus aguicheuses, a réussi sa transformation. Fini le maillot de bain rouge ultra échancré, bonjour le style gentille écolière des années 50 !

Une Pamela Anderson plus sage ?

Publicité
Publicité
Depuis quelques mois, Pamela Anderson affiche un look plus édulcoré, moins tape à l'oeil. La bimbo a en effet coupé ses cheveux, elle a aussi fait effacer son tatouage. Bref elle semble s'assagir. Le bénéfice de l'âge ? Peut-être. Côté vie privée en tout cas, le quotidien de Pamela Anderson semble lui toujours aussi rock'n'roll. Remariée en janvier dernier avec Rick Salomon, qu'elle avait déjà épousé en 2007, l'actrice avait annoncé leur divorce en juillet. Mais surprise, elle a apparemment changé d'avis : le 21 août dernier, Pamela Anderson a finalement fait annuler la procédure de divorce qu'elle avait engagée...

En imagesPamela Anderson : sa métamorphose en images !

La métamorphose de Pamela Anderson

A presque 50 ans, son image de bimbo lui colle toujours à la peau. Aussi célèbre pour avoir courru sur les plages de Malibu dans un maillot rouge que pour son imposante poitrine, Pamela Anderson, loin de son image sulfureuse, a fait quelques apparitions où on la découvre complètement métamorphosée. Cheveux coupés ultra courts et le visage sans aucun ...

Pamela Anderson au lycée

Encore loin de l'image de blonde à forte poitrine qu'elle véhiculera par la suite, Pamela Anderson, ici sur une photo extraite de son album de lycée, est l'incarnation même de la douceur et de l'innocence.

Pamela Anderson en 1990

En 1990, Pamela Anderson qui s'est fait repérer dans un stade de Vancouver et a déjà une ou deux campagne de pub à son actif, est devenue blonde et a déjà compris que son physique pourrait lui rapporter beaucoup. Implants en silicone et sourire ultra bright, la célébrité n'est pas loin : elle est choisie pour faire la couverture de Playboy.

Pamela Anderson dans Alerte à Malibu

De 1992 à 1997, Pamela Anderson incarne CJ Parker à la télévision. Elle devient rapidement la star de la série à succès Alerte à Malibu, où elle exhibe sa plastique sur les plages de Californie pour le plus grand plaisir de ses fans.

Pamela Anderson en 1999

Devenue une star internationale, Pamela Anderson joue dans une nouvelle série, VIP, qu'elle produit elle-même. Côté vie privée, ses relations très chaotiques se terminent souvent mal.

Pamela Anderson en 2002

Toujours au sommet de la gloire, Pamela Anderson apparaît souvent dans son propre rôle à la télévision ou au cinéma. La star révèle également en 2002 qu'elle souffre d'une hépatite C.

Pamela Anderson en 2005

Malgré le temps qui passe, Pamela Anderson continue de tout miser sur son physique et se fait plus ouvent remarquer pour ses sorties dénudées que pour ses performances à l'écran.

Pamela Anderson en 2007

Très engagée dans la lutte contre la cruauté envers les animaux, Pamela Anderson milite pour la PETA, l'équivalent américain de notre SPA. Une occasion supplémentaire diront certains de poser nue, mais la star défend une noble cause qui lui tient à coeur et répond présente à toutes les sollicitations de l'association.

Pamela Anderson sans maquillage

Star de la télé, Pamela Anderson participe à l'émission Danse avec les stars et se défend plutôt bien : elle sera éliminée à la 7e semaine (sur les 10 que compte l'émission).

Pamela Anderson en 2012

Autres diaporamas

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité