Audacieuse, elle tente une expérience inédite dans "Boyhood" film ambitieux tourné pendant douze ans. Rencontre avec une comédienne touchée par la grâce.

C’est d’abord son parfum qui envahit le petit salon cosy de l’hôtel de l’Abbaye, à Paris. Juchée sur des talons de 12, ultrachic dans son ensemble noir, Patricia Arquette s’installe sur la banquette souriante, sereine. Et "tellement fière" de son film.

"Boyhood, c’est l’expérience créative d’une vie : personne n’avait jamais fait ça avant." "Ça", c’est un tournage qui aura duré douze ans et qui raconte l’histoire d’une famille à travers le regard d’un garçon, de ses 6 ans à sa majorité. Patricia y joue la mère, Ethan Hawke, le père. Chaque année, de 2002 à aujourd’hui, ils ont retrouvé le réalisateur Richard Linklater pour quelques jours. Les conditions de travail ? Un salaire minimum, une garde-robe dénichée dans les bonnes oeuvres, pas de scénario, juste quelques lignes conductrices.

Publicité

"Nous nourrissions le récit avec notre vécu, nos souvenirs d’enfance, nos expériences parentales… " De quoi permettre à l’actrice de s’identifier à son personnage. "J’ai eu une vie plus confortable, mais j’ai moi aussi été mère célibataire à 20 ans, ce qui est rare et tendu dans mon métier." Malgré des airs d’oiseau timide, l’actrice de True Romance et de la série Medium aime les défis.

Publicité
Peu de stars auraient accepté de se voir vieillir à l’écran. "A Hollywood, la norme est de geler le temps, or c’était aller à l’encontre du processus artistique. Mais pour être honnête, c’est difficile de voir une...
Lire la suite sur Grazia

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :