« Quand vous élevez un enfant, votre sens des responsabilités prend le dessus ». A 69 ans, Paul McCartney a décidé d’arrêter le cannabis pour Béatrice, sa petite fille de 8 ans. Gros consommateur de drogues dans les années 60, 70 et 80, Macca a confié au magazine Rolling Stone qu’il mettait enfin un terme à ses mauvaises habitudes.

« J’en ai beaucoup pris, et c’est assez » explique l’ancien Beatle. « J’ai fumé plus que ma part. Quand vous élevez  un enfant, à un moment, si vous avez de la chance, votre sens de responsabilités prend le dessus. Assez c’est assez, je n’en vois plus la nécessité ».

Le miracle de la paternité... Le chanteur a pourtant quatre autres enfants aujourd’hui  tous adultes. Il aurait pu avoir le déclic plus tôt. La rock star est en effet connue pour avoir eu, par le passé, quelques petits ennuis à cause de la drogue. C’est Bob Dylan qui l’a initié au cannabis au milieu des années 60. Il s’est ensuite tourné vers d’autres substances, beaucoup plus fortes : héroïne, cocaïne, LSD... auxquelles on doit certains de plus grands tubes des Beatles, John Lennon n’étant pas en reste côté consommation.

Publicité

Arrêté en 1972 en Suède pour possession de cannabis, Paul McCartney a aussi été expulsé du Japon en 1980 après que les autorités ont retrouvé 500g de marijuana dans ses bagages. Quatre ans plus tard, c’est à la Barbade qu’il se fait arrêter après avoir acheté du cannabis sur une plage. Gros fumeur, sa seconde épouse, Heather Mills, lui avait posé un ultimatum : c’était elle ou la drogue.

Publicité
S’il arrête la drogue, Paul McCartney ne compte en revanche pas arrêter de chanter, même à 80 ans ! « Il y a toujours ceux qui disent « Laisse la place aux jeunes ». Rien à faire, laissons-les faire leur place tout seul. S’ils sont meilleurs, ils prendront ma place ! » a-t-il déclaré.

A lire aussiPaul McCartney s'est marié pour la troisième fois !Drogue : la liste des stars qui en prennent !Ces stars qui se croient au-dessus des lois

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :