"Le Point" révèle ce 10 novembre que l'ex-femme de François de Rugy, président de l'Assemblée Nationale, a été embauchée comme collaboratrice parlementaire par une députée LREM.

Encore une polémique sur les emplois d'assistants et de collaborateurs parlementaires ? Le Point dévoile ce 10 novembre que l'ex-femme de François de Rugy, Emmanuelle Bouchaud, a été engagée par une députée LREM Anne-France Brunet, pour être sa collaboratrice parlementaire. Petite précision, François de Rugy est le président de l'Assemblée nationale.

Depuis juillet 2017, il est interdit pour un Ministre ou un député d'engager un membre de sa famille. Et au sein de l'Assemblée, certains grondent : "C'est un emploi croisé. Et ce n'est pas autorisé depuis le vote de la loi pour la confiance dans la vie politique !" Une collègue d'Anne-France Brunet pose néanmoins la question : "Est-ce qu'une ex-compagne avec laquelle on a deux enfants entre dans la définition du lien familial tel qu'il est défini dans la loi de juillet 2017 ?"

Publicité

François de Rugy se défend

Publicité
Contacté par Le Point, François de Rugy a certifié que cet emploi n'était pas un emploi croisé : "Je suis séparé depuis près d'un an et demi d'Emmanuelle Bouchaud. Il se trouve qu'elle est une militante politique de longue date. Elle est par ailleurs investie dans la vie politique régionale. Elle est conseillère régionale, ré-élue aux dernières élections régionales en décembre 2015. Elle a donc un parcours et des compétences politiques reconnues. Elle est effectivement collaboratrice d'une députée de son département de résidence - emploi qu'elle a obtenu bien après notre séparation, et...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :