Depuis de nombreuses années, Jean-Luc Mélenchon n'est pas tendre avec François Hollande. Leur inimitié remonte aux années 1990 et le candidat à la présidentielle n'a jamais pardonné un mensonge de l'actuel pensionnaire de l'Elysée.

Ce n'est un secret pour personne... Jean-Luc Mélenchon ne porte pas dans son cœur François Hollande. Au début de sa campagne, le leader de la France Insoumise avait assuré que l'actuel président de la République le laissait indifférent mais il n'a pas hésité à l'attaquer à la moindre occasion. "Ce que fait François Hollande n'a rien à voir avec la gauche historique (...) Lui, c'est le massacre généralisé", avait balancé Jean-Luc Mélenchon avant de trouver un surnom peu flatteur à François Hollande : "La mygale. Il tisse sa toile et attend que les autres se prennent dedans."

Publicité
Publicité
Mais pourquoi déteste-t-il tant le pensionnaire de l'Elysée ? Leur inimitié remonte aux années 1990 et plus exactement à l'année 1997 comme le rapporte le nouveau numéro du Parisien Magazine. Au mois de novembre, les deux hommes se sont affrontés à l'occasion d'un congrès du Parti Socialiste. Ils convoitaient le poste de premier secrétaire. Le vote a été émaillé de nombreuses irrégularités et Jean-Luc Mélenchon avait anticipé un éventuel échec en concluant un marché avec l'un de ses rivaux. "Trouvons un accord, je ne veux pas être humilié", avait-il demandé à François Hollande. Le futur chef de l'Etat donne son accord pour lui attribuer au minimum 15% de voix mais à l'arrivée, Jean-Luc Mélenchon finit avec un petit total de 8%. Depuis, il n'a jamais pardonné cette "trahison" et humiliation publique dont il juge responsable François Hollande. Pour lui, il...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité