Le juge fédéral a rejeté les allégations du DJ David Mueller lors du procès l'opposant à Taylor Swift qui l'accuse d'harcèlement sexuel. Une première victoire pour la chanteuse.

Première victoire pour Taylor Swift : le juge fédéral a rejeté vendredi 11 août les allégations du DJ David Mueller contre la chanteuse. L'homme l'accusait d'avoir provoqué son renvoi et demandait trois millions de dollars pour "perte de revenus et dommages et intérêts". Selon William Martinez, le camp du DJ n'a pas pu démontrer que la chanteuse avait contribué au licenciement de David Mueller. A l'annonce de la décision de la justice, la star, très heureuse, a étreint les membres de son équipe.

Taylor Swift a poursuivi David Mueller en justice pour harcèlement. La chanteuse country affirme que l'homme a attrapé ses fesses lors d'un séance photo à Denver en 2013. "Il m'a bien attrapé les fesses, longuement, raconte-t-elle. C'était très choquant. Il ne m'était jamais rien arrivé de la sorte avant"

Publicité

Son garde du corps relate les faits

Publicité
Le garde du corps de l'époque, Greg Dent, a confirmé ses accusations ce vendredi : "Quand (Mueller) a placé son bras derrière elle, j'ai vu la jupe remonter et sa main est passée en dessous". Il ajoute : "Je savais qu'elle était mal à l'aise. Je l'ai vue pousser sa jupe vers le bas et se dégager vers la petite amie", de l'animateur radio, Shannon Melcher, qui posait quant à lui de l'autre côté de la chanteuse.
Lire la suite sur Téléstar

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité