Peut-on considérer qu'un homme de 80 ans qui épouse une femme de 42 ans plus jeune se fait arnaquer ? C'est le dossier sur lequel se penche les autorités de Cagnes-sur-Mer.

Selon Nice Matin, un mariage vient d'être suspendu à Cagnes-sur-Mer pour les besoins d'une enquête. Si les futurs mariés Déborah, 38 ans, et Jean-Claude, 80 ans, assurent qu'ils s'aiment d'un amour sincère, les autorités sont inquiètes.

Publicité

"Retour au temps de l'inquisition"

Publicité
Après le dépôt d'un dossier fin novembre en mairie, le coupe avait dû répondre à des questions séparément pour établir comment ils s'étaient rencontrés et quelle était la nature de leur relation. Une pratique très inhabituelle que Jean-Claude a vu comme "un retour au temps de l'inquisition". Dans les colonnes du quotidien, il a assuré : "Je ne suis pas un proxénète qui va abuser d'elle, de sa gentillesse et de sa grande beauté. Nous portons déjà des alliances, nous nous sommes fiancés il y a un an." "Se marier très rapidement"

A la mairie, on estime que "le fait qu'elle soit assistante de personne en fin de vie et que monsieur venait de perdre sa mère qu'il gardait à son domicile et...

Lire la suite sur Public

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :