L’ancienne garde des Sceaux aurait été menacée de mort par deux détenus du centre de détention de Poissy, en banlieue parisienne. C’est ce que révèle ce matin le site Voici.fr.

Publicité
Publicité
Selon une information du JDD.fr datée d’hier, Rachida Dati aurait porté plainte la semaine dernière après avoir reçu plusieurs courriers de détenus, dans lesquels ces derniers affirmaient reconnaître la paternité de sa fille Zohra. « Les prisonniers allaient même jusqu’à menacer l’actuelle maire du 7e arrondissement de la poursuivre pour non présentation d’enfant » pouvait-on lire sur le site du JDD. Des faits qui auraient pu passer pour une mauvaise blague… Mais il semblerait que Rachida Dati ait en fait reçu des menaces de mort, la visant directement ainsi que sa petite fille. Voilà qui porte beaucoup moins à la rigolade.

© Sannita/wikimediacommons 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :