Les gendarmes se sentiraient-ils eux aussi impuissants devant l’état de santé préoccupant de Renaud ? Bien que son entourage s’inquiète pour le chanteur, lui continue de minimiser son apparente addiction à l’alcool et ses effets dévastateurs sur son quotidien.

Son frère, Thierry Séchan, qui a signé la préface de Renaud : putain de vie, et lui a écrit une lettre destinée à lui refaire reprendre pied, racontait la semaine dernière une anecdote au Nouvel Observateur.

Publicité

‘L'autre jour, Renaud rentre ivre du restaurant en voiture. Il se fait arrêter par les gendarmes. Ils ne lui demandent pas de souffler dans le ballon mais... de poser en photo avec eux. Et de repartir en taxi.’

Publicité
Si on peut y voir là une forme de sympathie envers le chanteur – les fans de Renaud sont toujours aussi nombreux et attendent son retour avec impatience – on peut aussi se demander s’il ne s’agit pas d’une forme de renoncement. Une arrestation pour conduite en état d’ivresse n’est pas anodine, et il y a fort à parier que Renaud se passerait bien d’avoir des problèmes à régler avec la justice ces temps-ci… Peut-être Renaud attend-il le déclic, comme l’affirme son frère, qui lui donnera la force de relever la tête. On espère pour lui que ce déclic va vite se produire.
© Giancarlo Gorassini/Abaca Press

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :