Réagissant ce matin aux révélations du Canard Enchaîné sur les nouveaux trains régionaux trop larges, Ségolène Royal a fustigé la SNCF. De quoi – encore – donner du grain à moudre aux détracteurs de la nouvelle ministre !

L'histoire a fait sourire. Dans son édition du jour, Le Canard Enchaîné révèle que la SNCF a commandé des centaines de nouveaux trains régionaux trop larges par rapport aux quais et qui ne peuvent donc pas entrer en gare. Une erreur de calcul qui va coûter cher à la société : ces nouvelles rames nécessiteront en effet 50 millions d'euros afin d'accommoder les quais existants.

Publicité

Ségolène Royal, elle, ne rit pas. Bien au contraire. Interrogée sur ce sujet ce matin à la sortie du Conseil des ministres, la nouvelle ministre de l'Ecologie, ministre de tutelle du secrétaire d'Etat chargé des Transports, s'en est pris à la SNCF, dénonçant une décision "consternante". "Comment des décisions aussi décalées et éloignées du terrain peuvent être prises ?", a ainsi fustigé la ministre, selon des propos rapportés par Le Lab d'Europe 1. "Il faudrait que les gens sortent de leur bureau et viennent nous voir dans les gares, viennent voir les usagers des trains, viennent se rendre compte de la réalité du terrain avant de prendre des décisions, qui en plus coutent très chères", a-t-elle ajouté. Car, pour Ségolène Royal, "il y a des gens dans les bureaux parisiens qui sont beaucoup trop éloignés des réalités du territoire"...

Publicité
Souvent pointée du doigt, y compris dans son propre camp, pour se mêler des dossiers qui ne la regardent pas depuis son entrée au gouvernement le mois dernier, Ségolène Royal ne devrait pas encore se faire des amis avec ces...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :