Invité de Sophie Davant dans C'est au programme, Jean-Pierre Coffe a fait la promotion de son autobiographie. Un livre dans lequel il se confie beaucoup, et qui prend même parfois des allures érotiques. Sophie Davant en a lu un extrait.

Après une séquence émotion durant laquelle Jean-Pierre Coffe est revenu sur ce jour terrible où il a retrouvé son fils mort, place à la séquence érotique. En pleine promotion de son autobiographie, Jean-Pierre Coffe était ce mardi l'invité de Sophie Davant dans C'est au programme. S'il ne cache pas son homosexualité, il ne cache pas non plus son amour pour les femmes, en particulier pour le corps féminin. Des confessions qui ont un peu surpris l'animatrice, qui a lu quelques lignes plutôt osées.

Publicité

"Une gourmandise dont je peux abuser"

Publicité
"Je n'ose pas lire à cette heure-là du matin les pages que vous consacrez au sexe féminin, mais c'est très émoustillant je dois le dire quand même", commence Sophie Davant. "Vous en parlez comme d'une gourmandise" poursuit-elle. "Oui mais ce n'est pas un pêché" lui répond Jean-Pierre Coffe, une lueur de malice dans le regard. Sophie Davant se lance donc dans la lecture de ces quelques lignes interdites au moins de 18 ans. "Vous racontez votre attrait pour les femmes et mles hommes après votre première expérience sexuelle avec un homme" rappelle-t-elle. "Vous dites : "Je ressentais un manque. Manque de quoi au fait ? D'une femme. Oui, d'un corps de femme, avec des seins à caresser et à lécher, d'un sexe de femme à manger, dévorer. Le cunnilingus est une gourmandise dont je peux abuser, alors que la fellation non seulement ne me tente pas, mais me semble indigeste". Des lignes que Sophie Davant ne s'attendait pas à lire, confie-t-elle à Jean-Pierre Coffe, mais qui ont fait leur petit effet sur le plateau.