Le "Monsieur Patrimoine" du gouvernement Macron vient de fêter ses 54 ans (il est né le 14 novembre 1963). Sous son air jovial et attachant, Stéphane Bern cache bien des blessures liées à son passé...

Son enfance "à la dure" 

 

 

Signature de #monluxembourg #flammarion au #luxembourghouse

Une publication partagée par Stéphane Bern Officiel (@stephane.bern.officiel) le 20 Nov. 2016 à 2h56 PST

De son propre aveu, Stéphane Bern concède avoir eu une enfance "difficile". Il grandit auprès d'une mère castratrice qui le maltraite tous les jours : "Personne ne pourra me gifler aussi fort que je l'ai été par ma mère !" confiera-t-il dans un entretien pour Le Point. Le jeune Stéphane doit subir une éducation "sévère" mais, pour ne rien arranger, il endure les moqueries de la part de ses camarades de classe : "J'étais un petit gros à lunettes, joufflu et mal habillé" avoue-t-il.

Publicité
Ces épreuves difficiles lui ont pourtant forgé un caractère de battant. Dans une interview accordée au magazine TV Grandes Chaînes, il revient plus en détail sur son passé : "Longtemps, j'ai eu un geste de recul quand un coiffeur approchait sa main de mes cheveux... J'ai tellement été giflé ! Je ne l'ai pas bien vécu, même si, aujourd'hui, je pense que ce fut une bonne chose, car j'étais un enfant terriblement insolent. Je ne pouvais pas m'empêcher de faire des mimiques, je provoquais sans cesse mes parents. J'étais odieux. Si je n'avais pas été maté enfant, j'aurais sûrement mal tourné". Aujourd'hui, Stéphane Bern a surmonté les séquelles de sa jeunesse et semble en paix avec son passé.
Publicité